Accueil Pages Voyages

Découverte du Maroc - Mai et juin 2009

Auteur : Claude Tallec


 

    Comme beaucoup de camping caristes nous étions particulièrement tentés par une aventure au Maroc, mais ce saut de plus de 2000km vers l'inconnu nous inquiétait un peu.
    Nous avons donc bravé nos appréhensions et après avoir rassemblé une bonne documentation, nous avons mis le cap au sud et sommes partis à la découverte de ce royaume. Ce fut un superbe voyage.

    Le Maroc est accueillant, chaleureux, les relations humaines y sont faciles et agréables. Presque tout le monde parle et comprend le français. C'est un pays particulièrement sûr, ce qui n'empêche pas d'être prudent et de ne tenter personne. La circulation automobile demande de la vigilance mais sans exagération et les routes sur notre parcours, quand elles n'étaient pas en travaux, étaient partout en bon état.
    Les nombreux supermarchés de type occidental débordent de produits identiques aux nôtres et il y en a dans toutes les grandes agglomérations.
Les vendeurs de souvenirs ou de tapis sont parfois accrocheurs, mais c'est en général bon enfant, sans agressivité et il suffit d'un peu de fermeté pour les calmer poliment, d'ailleurs ils ont l'habitude...

    Le Maroc c'est aussi un choc culturel, un énorme dépaysement, une grande variété de superbes paysages, un temps a priori stable et beau, des souks et des marchés parfumés et tellement animés, un artisanat très riche, des sites historiques et des visites intéressantes à profusion,...

    Mais le Maroc ne se traduit pas en mots, il faut y aller et le vivre avec les marocaines et les marocains qui savent très bien nous faire aimer leur pays.

En bref : le séjour au Maroc

  • Traversée de la méditerranée en ferry entre Algésiras et Ceuta

  • 11 escales en camping qui sont soulignées en vert sur la carte.

  • Descente du nord au sud-est : Ceuta, Ouazzane, Meknès, Midelt, Merzouga;

  • Transverse d'est en ouest : Merzouga, Tinerhir, Ouarzazate, Marrakech, Ouzoud, Essaouira

  • Remonté vers le Nord : Essaouira, El Jadida, Moulay, Ceuta.

  • Retour en ferry vers Algésiras.

  • 2900 kilomètres parcourus au Maroc en 24 jours

  • Taux de change : 1€ = 11 dh (Dirhams)

  • Budget pour la partie Maroc : 250€ pour la traversée + 1100€ changés en dirhams, dont 160€ en carburant & 110€ en camping

  • 850 photos numériques plus ou moins réussies

  • Température max rencontrée : 40°C à Merzouga.

De la Bretagne à Algésiras (Espagne) - 2400km

    Nous sommes partis de Bretagne, avons franchi les Pyrénées par le col du Somport.
En Espagne nous nous sommes dirigés sur Valancia en Castille sur la côte méditerranéenne.
A Grenade nous avons flâné deux jours pour un peu de tourisme, visité la ville et les jardins de l’Alhambra.

========================

Samedi 16 mai 2009

Algésiras (Espagne) - Cabo Négro (Maroc)

    Aujourd'hui est un grand jour puisque nous entrons au Maroc.
10h30 Arrivée à Algésiras.
Achat des billets à l’agence Guitterez à côté du supermarché Carrefour où nous faisons quelques courses.
Pas très aimable l’agence, pourtant nous y laissons 250€ pour la traversée aller/retour pour le camping-car (ou CC) et 2 personnes en billets open, pour nos 2 chiens qui sont aussi du voyage c'est gratuit.

    12h30 Embarquement en marche arrière sur le ferry quasiment vide, juste une quinzaine de voitures et deux CC fourgons, c'est la période creuse du tourisme au Maroc.

    13h15 Nous quittons Algésiras en ferry. Les chiens sont restés dans le CC et nous, nous sommes dans les étages supérieurs.
La traversée n’est pas très longue, environ 45 m
inutes, juste le temps d’admirer le grand rocher de Gibraltar.

    14h00 Arrivée à Ceuta.
Dès la sortie du ferry nous faisons le plein de fuel à 0,62€ le litre, c’est hors taxe alors nous en profitons.
Au poste frontière  pour le Maroc c'est la marée humaine, le capharnaüm
et il n’est pas facile de savoir quel est le bon parcours parce qu’avec tous ces rabatteurs, les informations glanées sont faussées.
Comme prévu le passage aux divers contrôles est assez long, il ne faut surtout pas s'énerver, c'est inutile.
Il faut rajouter depuis quelques jours un tampon du médecin qui vérifie si nous ne sommes pas atteints par l'épidémie de grippe (AH1N1).
Pourtant c'est simple, il y a un document en double, un blanc et un jaune
par passager à remplir et à faire tamponner, un document très important vert pour le CC à remplir et à tamponner et le contrôle du passeport qui sera également tamponné.
Finalement, après environ une bonne heure de patience nous sommes autorisés à partir à la découverte du Maroc. Ouf !!!

    Nous avons prévu de descendre vers Tétouan.
Après quelques kilomètres nous nous arrêtons à M’Dicq pour changer des Euros en Dirhams (1€=11dh).
Nous repérons un vaste parking gardé et partons pour une visite à pied dans les ruelles très animées de la ville, histoire de prendre la température de notre nouvel environnement.
Puis nous repartons, le guide Gandini signale un arrêt CC à Cabo Négro à « La Ferma » pour 60dh la nuit.
L’endroit nous convient, c’est un site de loisirs, pas d'ombre, nous sommes le seul CC.
Repas du soir au restau gastronomique, excellent.


Le Rocher de Gibraltar


Les petits ânes sont omniprésents au Maroc


Aire CC La Ferma à Cabo Négro

========================

Dimanche 17 mai 2009

Cabo Négro

    La fatigue des jours précédents se fait sentir et notre réveil tardif sera réparateur.
Dans l’après midi départ en taxi vers M’Dicq.
La visite du port est pittoresque, les sardines et les harengs grillent sur les barbecues avec une forte odeur qui envahit tout le port, il y a vraiment beaucoup de monde.
    C’est dimanche et les familles viennent déguster ces grillades sur le port.
Au bout du quai ce sont les filets des pêcheurs qui occupent l’espace. Des monticules de filets, tous rouges, à petites mailles. Les pêcheurs les réparent avec rapidité et dextérité.
    Plus loin, la plage est noire de monde et de baigneurs, mais lorsqu’on y regarde bien il n’y a pratiquement aucune femme, et surtout pas en maillot de bain. Les femmes attendent, regroupées sous des arbres, à l’ombre, elles papotent, mais ni baignade, ni bronzage.

    Retour à « La Ferma » en taxi pour 10dh.

========================

Lundi 18 mai 2009

Cabo Négro - Ouazzane

    Nous avons décidé de rester à l’heure française, nous aurons pour quelques jours, une avance de 2 heures sur l’heure marocaine.
Vers 10h15 nous quittons « La Ferma » après avoir réalisé les services CC sur la superbe plateforme.
Nous quittons le site sans dire « au revoir » aux sympathiques propriétaires, tout le monde dort. Il n’est que 08h15 pour eux et le restau est resté ouvert très tard dans la nuit, en effet le Maroc est en période électorale et les réunions s'éternisent.

    Après 9km vers le sud, à l’entrée de Tétouan, nous apercevons un « Marjane », supermarché de la chaîne Auchan. Il faudra attendre pour l’ouverture, nous sommes un peu tôt, mais l’occasion est trop bonne pour quelques achats alimentaires.
Nous attendons sous le soleil, dans le CC.
    A 09h00 locale nous découvrons la grande distribution du Maroc, nous y retrouvons tous les produits de nos supermarchés et même du pastis pour les amateurs, des croquettes
pour les animaux domestiques, mais aussi des produits locaux telles les épices qui s’étalent dans un rayon très coloré et très odorant. Pourtant il n’y aura pas de beurre salé pour les bretons, ni de charcuterie pour les amateurs de cochonnailles.

    La traversée de Tétouan est un peu longue et les panneaux indicateurs manquent souvent.
Ensuite le parcours est superbe, ce n’est pas la montagne mais beaucoup plus que des collines : c’est le Rif.

    A Ouazzane, halte CC au « Motel Rif ». C’est un ensemble restau, chambre, piscine, aire pour CC qui coûtera 5€ la nuit avec l’électricité.
Le restaurant est bio, les produits viennent du jardin potager très soigné que l'on peut admirer.

Compteur Maroc

Compteur du jour

203 km

155 km

 


Le Motel Rif à Ouazzane


Tagines en stock


Le Rif

 ========================

Mardi 19 mai 2009

Ouezzane

    Balade en vélo à Ouézzane. A l’aller la route monte sans cesse en faux plat, sur plusieurs kilomètres, il faut se fatiguer un peu et transpirer beaucoup, mais pour le retour en deux coups de pédales le vélo avancera tout seul jusqu’au CC. Le marché s’étale dans les rues en pentes de la ville.
Les marocains ont le contact facile, et il ne faut pas longtemps pour se faire des relations occasionnelles. 

========================

Mercredi 20 mai 2009

Ouezzane, Volubilis, Meknès

    Départ à 10h00. La route est très vallonnée. Beaucoup de troupeaux de moutons, parfois des vaches et partout les petits ânes qui travaillent.

    Arrêt à Volubilis pour visiter les vestiges de la cité romaine. Le site est immense. Les cigognes occupent le sommet de quelques chapiteaux. Certaines mosaïques sont intactes, c’est magnifique.

Volubilis classé au patrimoine de l'UNESCO
 


Les cigognes ont niché sur les chapiteaux


Des mosaïques encore intactes


 

 

 

    Après la visite, nous reprenons la route et arrivons rapidement à Meknès.

     15h00 – Le camping "Agdal", assez difficile à trouver a probablement été très bien à une époque, mais aujourd’hui il est délabré. Cependant il y a de nombreuses places disponibles à l’ombre des eucalyptus et c'est propre. 

    19h00 – Nous partons en taxi explorer notre ville.
Grande animation des rues en fin de journée,
Repas dans un restaurant,
Ensuite promenade digestive jusqu'à la place de l’hôtel de ville, avec ses jets d’eau et les pelouses occupées par les familles qui viennent se détendre.
Retour en taxi.

Compteur Maroc

Compteur du jour

357 km

154 km

 ========================

Jeudi 21 mai 2009

Meknès

     En matinée visite à pied jusqu'à la médina et le marché. Superbes étalages d’épices, de fruits secs, d’olives et de pâtisseries.
Quelques achats, des photos et retour en taxi (6,2dh) en longeant comme à l’aller les remparts de la ville impériale, mais à pied, sous la chaleur, ce couloir était interminable.

     Dans l’après-midi nous envisageons de visiter le haras royal, mais une fois sur place, nous apprenons qu’il est fermé pour travaux. Nous continuerons notre promenade dans la ville, il y a beaucoup d'autres visites à s'offrir.

     En fin d’après midi, à notre retour, un car d’allemands a débarqué et occupé le centre du camping avec les nombreuses tentes, gros remue ménage. Toujours très bruyants ces jeunes allemands.

Meknès
 


Le camping Agdal


Derrière les remparts


Immense corridor sans fin

========================

Vendredi 22 mai 2009

Meknès - Midelt

    Notre route passe par Arzou et en sortie de ville, nous traversons la forêt avec de nombreuses essences dont les célèbres cèdres. Nous n’avons pas aperçu de singes qui pullulent parait-il.
Nous roulons vers Midelt et les paysages sont magnifiques et variés. Nous apercevons de la neige sur les montagnes au loin.
Dans les villages sont signalées de nombreuses fois les « barrières de neige », mais en cette fin mai nous ne craignons rien.
Par endroit c’est particulièrement désertique.

    14h00 Arrivée à Midelt. Nous sommes à 1488m d’altitude.
Le camping de Midelt est en reconstruction mais il y a du courant, de l’eau et de quoi vidanger. Comme d'habitude nous sommes seuls.

    Vers 17h00 nous partons à la recherche de la communauté des sœurs Franciscaines pour visiter l'atelier de broderie et de tissage.
Dès la sortie du camping nous faisons une rencontre avec un marocain berbère qui veut nous vendre des objets artisanaux. Devant notre refus il n’insiste pas trop mais ne nous lâche plus et nous conduit au plus court vers les sœurs Franciscaines.

    Chez les sœurs nous avons pu admirer le travail de broderie réalisé sur des nappes et autres linges de maison. Un travail d’un finesse incroyable, où aucun nœud n’apparaît sur des linges totalement réversibles. Une formation de nombreuses années est indispensable avant de pouvoir produire un travail répondant aux exigences de la communauté. Ce sont les soeurs qui assurent elles-mêmes cette formation pour les jeunes marocaines.

L'atelier de broderie et de tissage des soeurs Franciscaines de MIDELT

    Notre nouvel ami nous a fait visiter la Kasbah. Visite très intéressante et inattendue, mais il fallait vraiment avoir un guide pour oser pénétrer dans ce dédale de passages étroits et sombres coincés entre les habitations.

    Après la kasbah, bref passage au marché, nous y avons déniché quelques bonnes affaires.
Retour au CC où nous offrons des vêtements à notre guide. Il nous quitte heureux.

     Plus tard arrive une voiture avec 3 marocains élus locaux qui viennent juger l’avancement des travaux au camping. Après leur visite technique l’un d’eux nous emmène chez lui et après un thé et des beignets en guise d'accueil, nous sort tous ses tapis puisque en fait c'est son métier. Il tient absolument à nous en vendre ce que nous refusons, cela semble l’irriter, mais nous n'avions rien demandé donc pas de scrupule à le laisser avec ses tapis. Nous le saluons et le remercions pour son thé.
Nous partons vers une gargote où nous avions commandé un couscous.
Le service est un peu long à démarrer, il commence à faire nuit. Le vent est frais en cette fin de journée, nous sommes restés en manches courtes et il fait vraiment frisquet le soir à 1500m d'altitude, d'ailleurs les marocains se sont bien couverts. En fait les marocains sont toujours très couverts même l'après midi en plein soleil.
Le couscous est bon, les légumes frais, c’est bien préparé. 
Retour au camping dans la n
uit, nous retrouvons notre chemin, mais les grilles du camping sont fermées et il faut tambouriner à la fenêtre du gardien pour se faire ouvrir, ce qui ne tarde pas. 

Compteur Maroc

Compteur du jour

569 km

202 km

 


Pâtisseries à dévorer des yeux


Dans les rues de Midelt


Couleurs et odeurs au Maroc

 ========================

Samedi 23 mai 2009

Midelt – Meski – Ar Rachidia - Merzouga

    Ce matin il fait 10°C dehors.
    Route vers Ar-Rachidia. Des Paysages décoiffants.
La montagne s’arrête d’un seul coup, ensuite c’est plat.
Ciel bleu sans nuage.
Quelques courses au « supermarché » de Ar-Rachidia qui n’est en fait qu’une boutique où l’on trouve néanmoins de tout.

    Arrêt casse-croûte à la Source Bleue de Meski. L’épicier vient nous voir et nous lui achetons quelques dattes, cacahuètes, pâtisseries. Il est content de nous surveiller le CC lorsque nous nous éloignerons.
 Les enfants s’approchent mais ne sont pas trop envahissants, ils parlent bien français.
La Source Bleue de Meski ne nous attire pas trop, le site en contrebas est envahi de baigneurs, et après le repas et la vaisselle nous partons.

    La route semble maintenant taillée dans le désert. Il n’y a rien, ni à droite, ni à gauche, qu’une végétation rabougrie sur un sol de rocaille.
 Après Erfoud et Rissani nous partons vers Merzouga qui nous semble être le bout du monde.
La route goudronnée s’arrête à l'entrée du bourg et nous faisons demi-tour, notre CC n'est pas tout terrain.
Nous retrouvons à 2 km de Merzouga un panneau indiquant le camping « Océan des dunes », conseillé par le guide Gandini.
Il faut se faufiler à travers un village de maisons en pisé (sorte de torchis fait de paille et de terre très tassée).
Puis nous abordons le camping. L’endroit nous convient, nous nous installons (30dh/nuit).
Nous sommes vraiment aux portes du désert, sous nos yeux nous apercevons les dunes de sable, pour continuer il nous faudrait un 4X4, et encore....
Au thermomètre les 40°C sont atteints.
Accueil chaleureux avec wh
isky berbère, qui est en fait du thé vert à la menthe, bien chaud, bien sucré, et biscuits.

Compteur Maroc

Compteur du jour

873 km

303 km

 


Le super marché d’Ar-Rachidia


L'Atlas


La Source Bleue de Meski

 ========================

Dimanche 24 mai 2009

Merzouga - Réssani - Erfoud - Tinerhir

    Même la nuit il fait chaud dans le sud marocain pourtant le vent soufflait fort.
Au petit matin quelques photos s’imposaient sur les dunes de sable éclairées par la lumière rasante.
Départ vers 10h30 à travers les habitations en pisé, il faut retrouver le bitume qui nous conduira à Réssani et Erfoud.

    Sur 360° c’est le désert, c’est un phénomène que nous ne sommes pas habitué à observer. Rien à droite, à gauche, ni devant ni derrière, nous sommes au milieu de l’océan. Seule la route et son bitume nous rattachent à la civilisation.
De temps en temps un troupeau de dromadaires ou de moutons attire notre attention.

    A Tinerhir nous nous arrêtons au camping Ourti. L’accueil est minimum mais le camp nous convient parfaitement. Les emplacements sont légèrement ombragés, nous sommes à 50m du souk qui aura lieu demain lundi, nous nous installons et cassons la croûte.

Compteur Maroc

Compteur du jour

1086 km

212

 

Merzouga - La porte du désert
 


Le camping "Océan des dunes"


 


 

   

========================

Lundi 25 mai 2009

Tinerhir

    Dès 09h00 nous traversons la rue pour nous diriger vers le souk tout proche.
Grosse animation avec en fond sonore les hauts parleurs qui prêchent la bonne parole. Nous faisons le plein de fruits, légumes, épices et même de viande, tout cela à l'air bien frais, et les prix sont nettement plus bas que chez nous.

    Temps toujours beau, chaud, sec, ciel bleu sans nuage.

Le souk du lundi à Tinerhir
 

 



Camping Ouri à Tinerhir

 

========================

Mardi 26 mai 2009

Tinerhir - Ouarzazate

    Départ vers 09h45 après les services CC sur la plateforme du camping.
Route de désert vers Ouarzazate, 161km.
Il faut traverser quelques agglomérations très longues d’au moins 10km pour l’une, sinon la route est totalement désertique, avec les montagnes en fond et parfois de la neige sur les sommets.

    Arrivée à Ouarzazate avant 13h00.
En premier il nous faut faire quelques courses au supermarché Dimitri qui n’est qu’une modeste superette.
Il fait chaud en ville : 37°C.

    Ensuite nous nous installons au camping, comme partout il est vide et nous tentons de trouver un coin à l’ombre.
Avant de partir en ville nous déplaçons le CC pour profiter de la petite ombre d’un bouquet d’arbres.

    Après l'installation nous partons en taxi pour le centre ville. La balade en ville est agréable, Une place immense entourée de commerces divers et peu de monde. Restau Berbère pour 60dh

Ouarzazate
 


Un coin à l'ombre au camping de Ouarzazate


La grande Place


 

 

Compteur Maroc

Compteur du jour

1271 km

185 km

 ========================

Mercredi 27 mai 2009

Ouarzazate

    En matinée balade à pied depuis le camping. Nous sommes un peu tôt et seuls quelques magasins sont ouverts. Nous partons vers le centre de Ouarzazate et visitons les bazars. Sur les trottoirs s'étalent les poteries et plats divers bien décorés, les plantes et épices, les babouches, les bijoux, les tapis. Tout cela est bien beau, les vendeurs toujours accrocheurs, « juste un p’tit coup d’œil pour le plaisir des yeux », mais c’est parfois difficile de sortir de leurs échoppes.

    Ensuite nous prenons un guide pour 30dh et visitons la casbah de Traourite. Evidemment le chemin du guide passe par quelques boutiques : l’herboriste pharmacien, le tisserand berbère, mais point d’achat pour nous.
Retour au CC, il commence à faire chaud, plus de 35°C. 

Ouarzazate
 


En visitant la Kasbah


Tisserand Berbère


Calotropis procera à Ouarzazate

========================


Accueil Pages Voyages


Retour haut de page


Maroc Suite

 ========================

Partenaires : rencontre - vendre un bien immobilier

Dernière mise à jour : lundi 30 septembre 2013