Escapade au Sénégal

.

Escapade au Sénégal

Pourquoi choisir le Sénégal ?

Lorsque nous avons recherché une destination exotique pour un nouveau voyage, le Sénégal s’est rapidement imposé. En effet quels sont les critères de choix lorsque l’on est voyageur au long cours mais pas vraiment baroudeur confirmé prêt à tout affronter :

 

Youssouph Bassene notre guide au Sénégal

Escapade au Sénégal

Nous recommandons Youssouph à tous ceux qui comme nous souhaitent visiter le Sénégal sans passer par des voyagistes. 
Youssouph est très professionnel, ponctuel, joyeux toujours à l'écoute de nos moindres sollicitations, il connait parfaitement son pays et il est invité partout avec enthousiasme.

C'est par Internet que nous l'avons choisi en suivant les avis des Internautes.
Nous n’avons pas eu à regretter ce choix, Youssouph Bassène a été parfait et pendant ce séjour, il est devenu un ami.

Notre guide est en général associé à un complice très sympathique, c’est le chauffeur Diokel qui a une conduite sûre, efficace et toujours très prudente, son véhicule est toujours propre, bien entretenu.


Escapade au Sénégal

Diokel Faye notre chauffeur au Sénégal

Ce binôme Youssouph et Diokel nous a offert un très agréable séjour dans ce beau pays, et je le recommanderai à tous ceux qui voudront tenter l'aventure sénégalaise.

La carte de nos points d'intérêt durant le séjour

Nos visites sont flêchées en rouge sur cette carte.

HautDePage

L’arrivée à Dakar, aéroport Léopold Sédar Senghor

Décollage à Roissy avec un peu de retard.

Repas à bord excellent, champagne, vin, liqueur, avec modération.

L’avion semble avoir rattrapé son retard initial.

21h50 – Heure locale, atterrissage à Dakar Léopold Sédar Senghor.

Le Boeing 777 d'Air France est presque complet avec 460 passagers et la sortie de l’appareil semble très longue. Idem pour le passage au contrôle des passeports.

Les formalités d’entrée au Sénégal sont très simples, plus besoin de visas, vérification du passeport et scanne des empreintes index droit et gauche. Comme nous n’avons pas de bagages en soute la sortie s’effectue rapidement une fois le contrôle passé.

A la sortie immédiate nous tentons de trouver notre guide avec une pancarte à notre nom…mais rien, il n'est pas là.
Alors nous sortons du bâtiment principal, et dehors c’est une foule de locaux, de taxis ou autres prestataires qui se manifestent pour louer leurs services aux touristes que nous sommes.

Enfin, dans cette foule nous apercevons la fameuse pancarte à notre nom et nous pouvons saluer notre guide, faire connaissance et se laisser porter.

Nous rejoignons le véhicule puis nous traversons Dakar dans la nuit, 1h30 de route vers Saly Portudal.

Malgré l’heure tardive puisqu’il est presque minuit, il y a toujours de l’activité dans les villages traversés.

En passant dans un village, Youssouph arrête le taxi pour nous offrir une grappe de clémentines proposées par des vendeuses à la sauvette.

En traversant Saly, nous constatons une bonne animation et de la musique dans les rues.

Puis nous arrivons enfin à la résidence dont l’accès est sécurisé par des gardiens et une barrière.

La maison est assez grande et il y a de tout pour passer un agréable séjour.

C'est également notre guide qui nous a proposé cette location, c'était parfait. Une maison tout équipée, deux chambres, séjour + cuisine, terrasse, TV, douche, climatisation, et la piscine à proximité.

Nous ne traînons pas pour nous installer, puis dodo, la journée a été chargée…

Confortable hébergement à Saly   

Escapade au Sénégal     Confortable hébergement à Saly

Confortable hébergement à Saly

HautDePage

Installation à Saly, organisation du séjour

Aux premières heures du jour, un âne nous fait la romance et son braiment résonne dans la nuit. Puis c’est l’heure de la prière des musulmans et évidemment les hauts parleurs sont à fond et nous réveillent aux aurores.

Au cours de la matinée nous découvrons Saly, la ville et le port avec la complicité de deux pseudo-guides qui nous sont tombés dessus et ne nous lâchent plus.

Au cours de cette matinée nous avons des obligations. Nous passons à l'ATM pour tirer des Francs CFA, puis à l'agence Orange pour s'équiper d'une carte SIM locale, ensuite à l'agence Canal+ pour capter les chaînes TV durant notre séjour et enfin quelques courses qui seront plutôt de type occidentales dans un magasin Casino. Ce qui ne nous prive pas d'apprécier le décor et de commencer à s'offrir quelques souvenirs en visitant les nombreuses boutiques.

Dans l'après-midi nous profiterons de la piscine située à quelques pas de notre gite

   

2 énergumènes plutôt amusants, pas vraiment des guides sérieux
qui souhaitaient surtout pigeonner le touriste.
Mais ils nous ont promenés dans Saly et avec eux avons découvert une partie de cette petite ville.
 

Une journée de visites : Dakar, l'île de Gorée, le Lac rose.

Dakar - Monument de la « Renaissance Africaine »

07h10 – Youssouph vient nous chercher, départ vers Dakar.

Nous passerons cette journée avec notre guide + son chauffeur + un couple de touristes français.

Après 80 minutes de route pour arriver à Dakar, nous commençons par la visite du monument de la « Renaissance Africaine ». Construction monumentale de type des républiques soviétiques.

C'est une visite un peu sportive, il faut escalader les 200 marches pour atteindre le pied de la statue. Une fois là-haut, la vue sur Dakar est à 360°

   

Le monument de la "Renaissance Africaine", une construction gigantesque.

LHautDePage

L'île de Gorée

10h00 – Embarquement pour Gorée. Après 20 minutes de traversée nous accostons sur Gorée.

L’île a été reconnue officiellement par l’ONU comme le symbole de la traite négrière.

Passage incontournable à la maison des esclaves.

Pour le reste, cette île est tranquille, pas de voiture, pas de vendeurs qui vous harcèlent, mais des artistes, des exposants et des artisans qui présentent leurs travaux dans de nombreuses rues ou places.

     

Gorée - L’île a été reconnue officiellement par l’ONU comme le symbole de la traite négrière

   

Gorée c'est le calme, la tranquilité et les maisons fleuries

 

   

Gorée c'est aussi le royaume de artistes...


...Mais sur Gorée, ces "Canons de Navarone", on ne s'attendait pas à les trouver là,
et pourtant selon une rumeur locale qui n'est pas vérifiée, ce serait eux que l'on verrait dans le célèbre film..

12h00 – Après avoir bouclé le tour de l’île, embarquement pour le retour vers Dakar.

Une multitude de collégiennes envahissent le bateau. Elles sont en uniforme bleu marine et blanc. Nous sommes en fin de semaine, elles retournent dans leurs foyers après une semaine d'internat sur Gorée.

HautDePage

Le Lac Retba ou Lac Rose ou Lac Salé

Une fois à Dakar, nous partons pour le lac salé.

Repas au restaurant.
Après le repas et une mini sieste dans les hamacs, nous enfilons les maillots de bain pour plonger dans le lac rose, très salé effectivement, 380g par litre. Evidemment il n’est pas possible de couler dans cette eau saumâtre et rose, on flotte, mais la nage est difficile.

Après le bain, la douche s’effectue en plein air avec un seau remplit dans une source d’eau claire qui coule à proximité.

Sur place quelques achats de mini-tableaux et de bijoux.

Ensuite passage chez les paludiers qui récoltent le sel à la pelle, avec des pirogues au milieu du lac.

  

   

Le lac rose n'est pas seulement un site touristique, c'est aussi et surtout un lieu de labeur.
Dans ce milieu très corrosif, les conditions de travail sont pénibles pour les hommes et les femmes qui exploitent le sel.

HautDePage
 

Le désert de Lompoul

 

Ecolodge de Lompoul : WWW.ECOLODGE-SENEGAL.COM

Pour cette nouvelle aventure, nous quittons Saly dans l'après-midi, direction le désert de Lompoul.

La route est longue jusqu’à destination, mais la bonne qualité du réseau routier est appréciable.

Après avoir abandonné la route de Dakar, nous partons vers le Nord, vers Thyes, le trafic diminue, moins de voitures, moins de camions.

17h30 – Nous arrivons à Lompoul village. Il faut changer de véhicule pour monter dans un pick-up 4X4 qui nous conduira à travers 5km de dunes de sable jusqu’au campement. C’est un parcours tout-terrain digne du Paris-Dakar.

   

Un pick-up 4X4 nous conduit à travers 5km de dunes de sable jusqu’au campement

 

Nous découvrons le campement. De nombreuses tentes carrées, blanches sont dressées pour dormir et d’autres tentes sont réservées pour les repas.

Nous logeons au N°14. C’est spacieux, 2 lits sur sommier et 2 lits sur le sol, une salle de bain avec douche et WC, eau courante, écoulement. L’éclairage se fera au moyen de grosses lampes à led.

 

  

Hébergement confortable mais rustique sous les tentes mauritaniennes.

 

   

C’est spacieux, 2 lits sur sommier et 2 lits sur le sol,
Une salle de bain avec douche et WC, eau courante, écoulement.

18h15 – Avant la nuit nous partons pour une balade à dos de dromadaire. Il faut grimper dans le siège en bois et surtout bien s’accrocher quand le dromadaire va se lever.

Nous partons à la petite vitesse du chamelier dans les dunes.

Les sièges glissent sur le dos des bêtes et nous devons nous arrêter pour sangler les paniers.

Après ce parcours de découverte dans les dunes nous nous posons, la balade est terminée, heureux de cette expérience originale.

Une balade dans les dunes de sable, à dos de dromadaire.

La nuit tombe dans le désert.

19h30 – Nous quittons notre tente et partons au bar, au sommet de la dune. La marche dans le sable est difficile.

Youssouph, puis Diokel le chauffeur nous rejoignent à notre table.

L’ambiance grimpe sous la musique de djembés. Tout le monde danse sur la piste du bar.

Repas sous la tente avec Youssouph et Diokel, une soupe en entrée, couscous, fruits et pour finir un thé à la menthe.

21h30 – Nous regagnons notre tente N°14 pour une nuit tranquille dans le désert.

 

Les djembés mettent une ambiance de feu dans le désert.

 

 

07h00 - Réveil sous la tente.

Légère fraîcheur dans le désert au petit matin.

08h00 – P’ti déj. Avec Youssouph et Diokel. Tout est déjà installé dans la tente « salle à manger ». Thermos de café, de lait, d’eau chaude pour le thé, plusieurs pots de confiture et du miel, une bannette de pain tout chaud arrive, il n’y a plus qu’à tartiner. Nous avons également plusieurs bouteilles de jus de fruits du pays à notre disposition.


09h00 – Après ce P’tit déj, nous nous préparons à repartir en 4X4 vers Lompoul village à travers les dunes de sable.


Quelques huttes sur le site de l'écolodge réservées au personnel 

Une fois retrouvé le bitume nous changeons de véhicule pour reprendre notre taxi Toyota et rejoindre Saly.

La route est longue, près de 3 heures. Nous sommes arrêtés 2 fois par les gendarmes pour vérification des papiers et permis de conduire de Diokel. Tout est en ordre, pas de problèmes.

Youssouph nous propose également un arrêt pour découvrir les champs de manioc, nous faisons des photos.

12h00 – Retour à Saly, résidence Paradis.

   

Champ de manioc sur la route du retour entre Lompoul et Thies

HautDePage  

Le marché de brousse à Ngueniene

Vaste marché rural avec un domaine pour les ovins et caprins, un autre pour les zébus, puis le vaste domaine des graines de sorgo, de mil, de haricots, de maïs, puis la quincaillerie, les bassines, les toiles et tissus, et toutes les choses que l’on trouve dans un marché rural. La foule est dense, très colorée.

 

   

   

    

Le marché très coloré de Ngueniene

HautDePage

L’école de brousse.

Le maître nous fait participer à ses leçons, les enfants nous chantent une chanson.

   

Une classe particulièrement studieuse

HautDePage

Le Sine-Saloum

Plusieurs arrêts sur cette piste de brousse, pour observer une termitière, des plants de cacahuètes ou les palmiers roniers.

 

   

Plusieurs arrêts sur cette piste de brousse, pour observer une termitière, des plants de cacahuètes ou les palmiers roniers.

HautDePage

 

Le delta du Saloum

Halte à Ndangane. Balade en pirogue dans la mangrove.

Repas au village.

   

Balade en pirogue dans la mangrove

HautDePage

M'Bour - Le village artisanal

Le village artisanal est un passage obligé pour admirer la dextérité des artisans mais aussi pour venir les soutenir en s'offrant quelques souvenirs authentiques de sculture sur bois, de bijoux, de souvenirs divers, de maroquinerie, de vêtements ou d'accessoires vestimentaires,....Ils travaillent à la demande et savent s'adapter aux caprices de leurs clients.

. ,

   

le cordonnier à M'Bour, un artiste bien sympathique

HautDePage

M'Bour - Le marché aux poissons

17h00 – L’arrivée des bateaux de pêche.

Cette partie de M’Bour est envahie de monde et de boutiques diverses.

Au bout de la rue, le domaine du poisson. C’est gigantesque, foule très dense. Des poissons de toutes sortes : dorades, barracudas, requins marteaux... s'étalent sur les présentoirs.

Nous achetons un lot de dorades roses que nous partageons avec Youssouph.

 

  

Une foule très dense à l'arrivée des bateaux

Un repas de grande convivialité avec Youssouph et sa famille

Le dernier jour

Après ces jours passés au Sénégal, il faut penser au retour, boucler les sacs, faire ses "Au revoir", à Youssouph et Diokel, mais aussi à tous ces sympathiques vendeurs et vendeuses qui tous les jours passaient devant notre gite, nous proposaient leurs produits, ils aimaient discuter, parler de leur pays ou nous interrogeaient sur le notre.
Les sénégalais sont très joyeux et c'était un plaisir de les rencontrer, de les mieux connaitre, c'est triste de les quitter, mais nous reviendrons, et peut-être pour aller découvrir la Casamance qui devrait nous réserver d'agréables surprises.

 

Fin du voyage

HautDePage