Le Cambodge en 2008

         
         

 

 


 

 

**Phnom Penh pour un second séjour**

    Ce séjour dans le sud-est asiatique va s'effectuer avec un groupe d'amis qui rejoindra Phnom Penh au fil de la première semaine. Les grandes lignes du voyage ont déjà été tracées et grâce à Internet certaines réservations ont pu être prises, en particulier avec Lily de l'agence de voyage de Phnom Penh "Cambodian Travel Parter"  

 

Cambodian Travel Partner
 

 
 

 Address:
160, Street 138, Sangkat Toek Laok II
Khan Toul kok, Phnom Penh, Cambodia

Tel: +85512908524 / +85598908524 
Fax: +85523987280

Contact to Lily :
E-mail: info@cambodia-travelpartner.com 
or 

      lilyruyslim@hotmail.com 
Lily’s Skype address: lilylimcambodia
 

 

Jour 1 - L'arrivée à Phnom Penh

    Le voyage débute à Roissy avec un vol sans difficultés de 11h00 sur Bangkok. Le service de la Thaï est comme toujours irréprochable sur ce long trajet. Pour le moment nous commençons ce périple à quatre.

06h30 - Atterrissage à l’heure prévue à Bangkok, puis après avoir arpenté les longs couloirs de l’aéroport, embarquement immédiat pour Phnom Penh.
A l'arrivée à Phnom Penh les demandes de visas nécessitent de remplir plusieurs fois le même genre de document et payer 20$ par personne.
Miracle, les sacs sont sur le carrousel, ils tournent tous seuls, nous sommes les derniers.

Marché à Phnom Penh Bien pratique le tuk-tuk

        A la sortie de l’aéroport nous sommes accueillis par 2 chauffeurs de l’agence «Cambodian Travel Parter ». Ils nous ramènent à leur base. Le responsable de l’agence résume notre séjour et nous payons en dollars l'ensemble de la prestation qui comprend en particulier un voyage dans le Mondolkiri et la descente du Mékong en slow boat lorsque nous quitterons le Cambodge pour le Vietnam.

    Puis nous sommes conduits à la Guest House (ou GH) « Tong Mean Guest House » n°5 street 252 PP.
La rue 252 se trouve pratiquement au croisement des deux grands boulevards Sihanouk et Monivong.
Il faut attendre que les chambres soient disponibles.
Après ce long parcours qui a commencé la veille en France il y a environ 24 heures sans avoir beaucoup dormi, cette attente semble un peu longue, mais dans l'euphorie de l'arrivée nous patientons tranquillement sur place, tout s'est parfaitement déroulé et nous en sommes heureux.
Chambre 109, c’est correct, clim, TV, pas d’eau chaude mais il fait plus de 30°, pour 13$ sans le p'tit déj.

    Après une douche et une sieste nous partons à la découverte de la ville à pied jusqu'au Marché Central.
Le marché est très animé et nous traînons dans les allées, chinant, fouillant, achetant éventuellement puis c'est le retour à la GH en tuk-tuk.
Toutes nos balades en tuk-tuk se négocieront entre 1,5 et 2,5$ à Phnom Penh selon la distance, le nombre de passagers, l'humeur du pilote et de notre motivation lors de l'indispensable phase de marchandage.

Jour 2 - Balades dans Phnom Penh

09h45 – Réveil rapide. Il est tard, panne d’oreiller ou décalage horaire ou dérèglement de l'horloge interne...
Nous allons au p’tit déj à 2 pas de la GH, dans un libre service du boulevard Sihanouk face au "Lucky supermarket". C'est une sorte de croissanterie où l'on trouve de la baguette, des croissants, et autres viennoiseries pour un p'tit déj à 3$ environ pour 2 personnes".

Puis départ à pied vers le marché russe. Manque de chance avec le nouvel an chinois le marché russe est fermé, ainsi que de très nombreuses boutiques. Mais il en reste quand même suffisamment d’ouvertes.
    Chemins faisant nous retrouvons une boutique de luxe où le car s’était arrêté l’an passé : « Pailin souvenir » bd Mao Tsé Tung. Nous y pénétrons et sommes accueillis dès l'entrée par de grands sourires et une boisson rafraîchissante. Il y a beaucoup de belles choses, des bijoux en or ou en argent, rubis, émeraudes, des cuirs, des vêtements, des souvenirs, de quoi s'alléger d'une partie du budget du voyage, alors il vaut mieux être raisonnables et poursuivre son chemin.

A midi, repas dans une gargote sympas à 2,5$ bière Angkor comprise.
16h00 – Retour en tuk-tuk.
Fin d'après midi consacré à la découverte des rues à proximité de la GH pour les uns ou bien  une première séance de massage dans un des nombreux établissements qui le proposent pour les autres.
19h00 – Repas de brochettes de bœuf, soupe et crudités dans un restau proche de la GH.
En soirée la France rencontre l’Irlande en rugby, match gagné 26-21 et retransmis sur TV5 Asie, le bonheur!

Jour 3 - Route vers le Mondolkiri

08h00 – Après le p'tit déj nous commençons à attendre le véhicule qui nous conduira vers le Mondulkiri.
08h45 – Arrivée tardive du chauffeur et nous partons. Le chauffeur nous donne des excuses à quatre sous pour justifier son retard. Mais ce n'est pas important nous sommes en vacances...
La route est très encombrée, trafic dense provoqué en particulier par le nouvel an chinois pendant lequel les familles se sont réunies et en ce dimanche c’est jour de retour. En progressant plus à l’est le trafic s’allègera.
10h30 - Pause à Skuon en bord de route. Il règne une grosse animation autour du marché local où l'on trouve les fameuses araignées grillées.

Province de Kampong,Cham Le parking de Skuon

 

Photo : http://www.cambodiatravel.info/destinations/skuon.htm

Arrêt à Skuon - Des araignées géantes grillées, spécialité de la ville

13h30 – Arrêt pour un repas de riz ou de nouilles et de légumes.
Dès le départ du restau c’est la piste qui commence.

18h20 - Arrivée à Senmonorom, un peu fatigué, la nuit vient de tomber.
L’hotêl est plutôt bien, mais la douche est froide, et comme la température dans le Mondulkiri est plus basse qu’à Phnom Penh il faudra un peu de courage pour effacer les kilomètres de piste sous la douche froide.
Excellent repas au restau proche de l’hôtel, tenu par la sœur de notre guide.

Jour 4 - Les cascades du Mondolkiri

 07h00 – Au p’tit déj : omelette, tartines, confiture, beurre, café.
08h30 – Départ en voiture sur les pistes en latérite.

    Visite d’une première cascade que l'on découvre après une petite marche dans la forêt, puis la cascade de Chrie Tom où se trouve un centre de formation des mineurs.
Le site est très peuplé par les campements des mineurs.
Nous descendons par un escalier assez raide jusqu’au pied de la cascade mais les rochers sont très glissants et même un peu dangereux.

Un village du Mondolkiri et ses écoliers

Au retour, visite d’un village du Mondolkiri.
Nous pénétrons dans une hutte avec l'accord de l’occupant du lieu.
Puis nous allons voir les petits écoliers, l’autre côté de la rue. Les enseignants nous accueillent avec le sourire bien que nous perturbions sérieusement leurs cours.
Les enfants sont très souriants et nous les prenons en photos, ils sont heureux de se voir sur les écrans des appareils photos.
Retour à Senmonorom, directement au restau de notre guide.

Cascade de Shri Tom Les mineurs du Mondolkiri

14h30 Départ vers la célèbre cascade de Bu Sra. La piste est bonne, le 4X4 s’arrête devant des échoppes, nous descendons à pied jusqu’à la cascade.
Le site est pittoresque, il y a deux cascades, une petite que l’on aperçoit facilement sur ce large plateau rocheux et une plus grande qu’il faut contourner à pied après une petite escalade.
En remontant nous achetons 500gr de poivre à une des échoppes pour 7000KHR (1,75$). 

La petite Cascade de Bu Sra La grande Cascade de Bu Sra

    Arrivé à Senmonorom, nous bifurquons vers le point culminant pour admirer les alentours et visiter la pagode.
Une fois là haut le guide et le chauffeur constatent qu'un pneu est dégonflé ou crevé. Ils procèdent au remplacement mais la roue de secours est également mal gonflée alors nous rentrons à pied, ce n'est pas très loin, et le 4X4 part à vide se faire regonfler.

    La descente se fait par un escalier interminable aux marches très courtes en hauteur. Arrivés en bas c’est la latérite que nous piétinons dans un nuage de poussières rouges pour rejoindre l’hôtel. Après un kilomètre de marche, le 4X4 revient gonflé à point et nous ramène à l’hôtel.
Mais nous repartons aussitôt pour acheter des petites gâteries : des noix de coco, des mandarines, d'autres fruits et une bouteille d’eau.

20h00 – Repas au restau du guide.

Notre guide, sa soeur et notre restaurant à Senmonorem

Jour 5 - Les éléphants du Mondolkiri

07h30 Visite matinale du marché local de Senmonorom
09h00 – En route pour un rendez-vous avec les d’éléphants
 Le départ du trek s’effectue à partir d'un petit village proche de Senmonorom, Phulung à 7km environ .

Le trek à dos d'éléphant commence à Phulung, village proche de Senmonorom

    Les grosses bêtes arrivent.
Il faut monter sur un portique pour atteindre le dos des pachydermes. Les premiers pas sont un peu hésitants puis nous nous habituons.
Chaque bête porte 2 passagers logés dans un gros panier en bois assez rustique et ce n'est pas très confortable, le cornac monte à cru sur le cou de l’éléphant en logeant ses jambes derrière les grandes oreilles de l'animal.

    Pendant la progression dans la forêt il faut dévier les branches qui nous arrivent sur la figure, être vigilants parce que ce n'est pas le pachyderme qui sera freiné par un pied ou un bras resté coincé par une branche. Notre éléphant n'arrête pas de fourrager, il fouille, gratte, trie, renifle et mange tout ce qui lui passe sous la trompe, et si un petit arbre se trouve sur son chemin, il ne dévie pas sa route, il avance, toujours doucement, du même pas, et l'arbre plie et se casse, cette force tranquille est impressionnante. Après 1h45 nous nous arrêtons pour un pique nique très salutaire.

Les montures sont prêtes Dans la forêt du Mondolkiri

    Notre guide nous a concocté un repas typique avec riz, viande de poulet et légumes légèrement épicés.
Après ce festin une petite sieste sur place s'impose.
Durant ce break, les éléphants ont été déchargés de leurs paniers. Ils ont pu se restaurer également et avant de repartir sont allés à la rivière qui coule devant le bivouac. Ils pataugent, boivent et sont même lavés par leur cornac.
    Parait-il, dans cette forêt se trouvent toutes sortes d'animaux sauvages tels que les serpents en tous genres, les sangsues, les singes et même des tigres, mais nous n'avons rien vu de tout cela. Peut-être que de nuit cette faune est visible, alors ce sera pour une prochaine fois... Côté végétal c'est très riche, des feuillus de toutes sortes, des bambous, des fruitiers divers et beaucoup de bananiers sauvages.

 14h30 – La caravane reprend tranquillement sa route à travers l’épaisse forêt cambodgienne.
16h00 – Retour au village, descente acrobatique de la bête, gros soupir de soulagement mais c’était très bien. Une façon agréable de mieux connaître les éléphants, les villageois et la forêt.

    Nous reprenons en 4X4 la piste vers Senmonorom, notre guide fait une halte à son restau pour charger des boissons et nous repartons pour déguster une bière Angkor bien fraîche sur une butte proche du village.
Tout le monde se retrouve assis sur l’herbe, un peu fatigué mais content de cette bonne journée.
Puis nous revenons à l’hôtel.
La soirée est fraîche, les vêtements chauds sont appréciés surtout pendant le repas au restau où le vent frais pénètre de tous les côtés.

Jour 6 - Retour à Phnom Penh

Ce matin il faut boucler les bagages. Mais avant de quitter Senmonorom nous allons faire un tour au marché local.
08h30 – Départ en 4X4. La route est longue et le chauffeur est pressé de rentrer, alors il essaie de voler au-dessus des trous. Nous sommes un peu secoués mais avec l’habitude ces pistes deviennent moins pénibles.

Campagne cambodgienne Marché Central à Phnom Penh

 12h00 – Arrêt au restau. La piste a cédé la place au bitume, c’est un peu moins chaotique.
Les plats arrivent à la petite vitesse et après une bonne heure nous repartons vers PP.

17h00 – Arrivée à Phnom Penh.
Une bonne douche et un peu de repos bien mérité.
Nous descendons à proximité de la GH pour expédier des mails en France.
Il n’est pas possible de sauvegarder les photos dans les cybers cafés, ils ne lisent pas les cartes SD des appareils photos, c’est fâcheux car pour le moment il y a plus de 200 photos et il serait regrettable de les perdre.

19h30 - Repas au restau à proximité de la GH

Jour 7 - Le groupe s'agrandit

09h30 Nous partons à pied vers le marché russe.
Les rues sont très animées, beaucoup plus que vendredi dernier où les cambodgiens fêtaient en famille le nouvel an chinois.
C’est aujourd’hui la St Valentin et l’on trouve beaucoup d’échoppes improvisées qui vendent des fleurs pour cette occasion.

Phnom Penh Mendiantes au marché russe

11h30 – Dans les méandres du marché russe nous retrouvons un couple de notre groupe d'amis qui vient d'arriver de France. Ils sont un peu fatigués.  Nous sommes maintenant à six et dans cette ambiance de retrouvailles nous rejoignons notre restau.

Après le repas, balade à pied dans PP et retour à la Guest House en tuk-tuk.

En fin de journée repas dans un restau indien, nous installons les tables sur le trottoir du boulevard Monivong. Bonne ambiance.

Jour 8 - Dernière journée à Phnom Penh

Départ à pied vers le Marché Central, la Poste Centrale puis Boeng Kak Lake au nord-est de la ville.
Chemin faisant, un coup de fil à l’agence de voyage pour fixer l'heure du rendez-vous pour le « slow boat » du lendemain.

A Boeng Kak Lake les habitations autour du lac sont originales. C’est un petit village sur pilotis, tout en planches.
Restau très bien sur pilotis également, le cadre est agréable et offre des chambres à des prix intéressants, c'est une adresse à retenir pour les routards de passage.
Il y a des hamacs disponibles pour faire la sieste après le repas.

Boeng Kak Lake et ses habitations sur pilotis

16h00 Retour à la GH en tuk-tuk.

18h00 – Il est une tradition dans notre groupe, c'est d'offrir à tour de rôle l'apéro du soir avec les fruits locaux et un peu d'alcool qui sera mélangé à quelques coca, strike  ou 7up bien frais, alors il faut s’approvisionner. Le « Lucky super-market » tout proche a tout ce qu’il faut. C'est un super marché de type occidental à des prix parfois élevés mais concernant les apéritifs c'est beaucoup moins élevé qu'en France. Le whisky est à 5$ la bouteille, pour les fruits il n'y a pas de difficultés, il est facile d'en trouver partout et de magnifiques dans les nombreuses échoppes sur les trottoirs autour de la GH.
Ce soir le dernier couple nous a rejoint, nous sommes huit, au complet.

    Repas du soir au « Khmer Surin » n°9 street 57, nous y allons à pied ce n'est pas très loin. Beau restaurant, très soigné, pas cher, bon accueil. Nous sommes au premier étage.
Retour à la Guest House et mangue à partager pour terminer cette dernière journée à PP.

Jour 9 - Descente du Mékong vers le Vietnam

Il faut liquider les Riels puisque nous quittons le Cambodge.
08h30 – Tout le monde se retrouve à la réception avec son lot de bagages.
Le mini-bus ne devrait pas tarder.
Finalement il arrive et nous offre un dernier petit tour dans Phnom Penh, puis c'est une heure de route pour l’embarquement en slow boat.

Embarquement sur le slow-boat Contrôle à la frontière

Opération très rapide. A peine sorti du bus, tout le monde se retrouve dans le slow boat.
La navigation est tranquille. Pas de vent, et pas beaucoup d’activité sur cette partie du Mékong.
A bord nous changeons des $ en « Dong » et remplissons des fiches de renseignements pour l’entrée au Vietnam.   
Passage de la frontière à Vinh Xuong.
Nous quittons le Cambodge.

Les formalités sont très rapides, aucun problème.
Nous continuerons notre descente du Mékong sur un autre bateau et dans l'immédiat nous sommes guidés par une hôtesse, probablement de l’agence de voyage, qui nous dirige vers un restau au bord de la rivière.
Repas traditionnel avec une bière « Saigon », hé oui, nous avons changé de pays alors nous avons changé de bière.

Pour la suite au Vietnam il faut cliquer sur le bouton :

Partagez vos Photos et Carnets de Voyage

Partagez vos Photos et Carnets de Voyage